La miséricorde n'a pas de frontières

Le pasteur Marian vit avec sa famille au milieu du groupe ethnique des Roms. Depuis 2006, il est partenaire d'OM Roumanie. La communauté chrétienne qu'il a développée dans son village natal annonce également la parole de Dieu dans les localités environnantes et fonde de nouvelles églises. Il nous parle de deux familles très pauvres qu'il aide d'une manière particulière qui leur permet de mieux connaître Jésus-Christ.

Ana - soudain seule avec trois enfants

Le pasteur Marian raconte : "Ana, une femme de 45 ans, a vécu dans la même rue que moi pendant son enfance. En raison d'un handicap, elle ne peut pas parler clairement. Il y a environ 20 ans, elle et son mari George, également malade, ont construit une simple hutte en argile. Ana a donné naissance à deux fils et une fille. En tant que travailleurs non qualifiés, Ana et George gagnaient de temps en temps un peu d'argent chez les gens du village dont ils soignaient le bétail. Un jour, George s'est suicidé de manière inattendue.

Un nouveau foyer pour Andreea

La fille d'Ana, Andreea, venait toujours aux cultes et aux heures pour enfants dans notre église. En juillet 2016, après un programme pour enfants organisé par les participants aux engagements à courte durée d'OM, Andreea a refusé de rentrer chez elle. J'ai découvert qu'elle avait été mordue à la jambe par un chien. Je me suis immédiatement occupé de l'affaire et j'ai constaté qu'Ana ne montrait aucun intérêt pour sa fille.

Andreea a passé les deux semaines suivantes à l'hôpital, accompagnée par une collaboratrice d'OM. Le jour de sa sortie, elle a été recueillie par une famille chrétienne d’une autre ville.

Costin sait marcher et...

C'est à cette époque que j'ai commencé à m'occuper du deuxième fils d'Ana. Costin avait les jambes arquées et ses genoux étaient extrêmement enflés. Il pouvait à peine marcher et ne pouvait pas non plus parler. Chaque jour, il venait nous voir pour nous demander de lui donner à manger. Nous lui avons fourni non seulement des repas, mais aussi des vêtements et l'avons lavé deux fois par semaine. Puis Dieu a fait un miracle : Costin a commencé à marcher normalement ! Chaque dimanche et mercredi, il participait à nos services religieux. Souvent, je lui parlais et lui expliquais le chemin vers Dieu. Il m'écoutait volontiers et comprenait ce que je disais. Le dimanche 24 octobre 2021, lors du service du soir, Costin a accepté Jésus-Christ comme son Seigneur et son Sauveur !

Enfin au chaud en l'hiver

Fin 2020, j'ai prié Dieu avec ma femme et mes enfants pour qu'il construise une maison pour cette famille pauvre. Dieu nous a entendus et nous a envoyé des moyens financiers. De mai 2021 à la fin de l'automne, une nouvelle maison a été construite à côté de la cabane qui menaçait de s'effondrer. Elle n'est pas encore tout à fait terminée, mais Ana et ses deux fils y ont déjà emménagé. Ils ont maintenant deux fours – alors qu’ils n’avaient pas un seul dans leur ancienne cabane !

Je reste en contact avec les personnes qui les soutiennent, plusieurs chrétiens des environs, et j'aide avec ma famille sur le chantier. À cette occasion, je peux parler de Dieu tous les jours avec Costin. C'est déjà la septième maison que nous construisons pour les pauvres depuis que je suis devenu chrétien".

Par un collaborateur d'OM en Roumanie